Qu’est-ce que le capital-investissement et comment fonctionne-t-il ?

bilan de retraite
Tous les points à savoir sur le bilan retraite
janvier 23, 2024
avocat fiscaliste
Un guide pour comprendre le rôle des avocats fiscalistes
juillet 18, 2024

Qu’est-ce que le capital-investissement et comment fonctionne-t-il ?

fond de capital investissement

fond de capital investissement

Il existe aujourd’hui de nombreuses, voire de très nombreuses, formes d’investissement. Et pas seulement les formes traditionnelles. Parmi les formes alternatives et plus intéressantes d’un point de vue économique, il y a aussi le « private equity », dont on entend de plus en plus parler depuis quelques années. Ce terme désigne une sphère ou une catégorie d’investissements financiers par lesquels une entité, généralement un investisseur institutionnel, finance une entreprise cible en apportant du capital, soit en achetant des actions, soit en souscrivant à des actions nouvellement émises, apportant ainsi de nouveaux capitaux à l’entreprise cible.

Le capital-investissement : comment ça marche ?

Tout d’abord, les fonds de capital-investissement se caractérisent par des opérations d’investissement dans lesquelles des parties privées évaluent les opportunités du marché et se lancent dans l’achat d’actions d’entreprises dans un délai de cinq ans. Dans la phase suivante, appelée désinvestissement, qui dure cinq ans, toutes les entreprises du portefeuille sont analysées et évaluées, puis liquidées. Les gestionnaires de fonds identifient souvent des opportunités d’entreprise qui seront financées par des capitaux provenant d’investisseurs institutionnels ou non institutionnels. Les investisseurs peuvent être des magnats fortunés, des groupes bancaires, des fonds de pension et des compagnies d’assurance, qui assument le risque de la transaction, naturellement en proportion du capital investi. L’intérêt est donc d’entrer dans le capital de l’entreprise cible afin d’en augmenter la valeur en conséquence et d’obtenir des plus-values lors du désinvestissement. Aujourd’hui, il existe différents types de financement par capital-investissement. Dans les fonds vautours, l’argent est investi dans des entreprises en difficulté dont les unités ou les activités sont peu performantes. L’objectif est de les redresser en intervenant dans leur gestion opérationnelle ou de les démanteler afin de tirer profit de la vente de machines, de biens immobiliers ou de propriété intellectuelle.

La forme la plus populaire de financement par capital-investissement est le rachat par effet de levier, qui implique l’acquisition complète d’une entreprise afin d’améliorer sa santé financière et commerciale, puis de la revendre à une autre partie intéressée en vue d’en tirer un bénéfice. Dans la pratique, une société de capital-investissement identifie une cible potentielle et crée une structure ad hoc, c’est-à-dire une société de projet connue sous le nom de structure ad hoc, pour financer l’acquisition, en utilisant une combinaison de dettes et de capitaux propres. https://www.smaltcapital.com/fcpr-eco-responsable peut vous en dire plus. Par l’occasion, vous pouvez, en tant que chef d’entreprise, en profiter pour  solliciter l’accompagnement de Smalt Capital, 10 Boulevard Ralli CS 40025 13272 Marseille Cedex 08, et obtenir des conseils personnalisés. Vous avez ainsi une société de gestion expérimenté pour vous conseiller financièrement, humainement et techniquement dans chaque étape de vos projets d’investissement. Nous avons, par ailleurs, le Real Estate Private Equity, qui se concentre sur l’immobilier commercial et les fonds d’investissement immobiliers.

Le capital-investissement : quels avantages ?

Le capital-investissement, compte tenu de ses caractéristiques, présente plusieurs avantages pour les entreprises et les jeunes pousses. Les entreprises l’apprécient principalement parce qu’il leur permet d’accéder à des liquidités quasi immédiates sans passer par les mécanismes financiers traditionnels. Elles évitent ainsi les taux d’intérêt élevés typiques des prêts bancaires ou tous les risques et obligations liés à la cotation sur les marchés publics. En outre, certaines formes de capital-investissement, comme le capital-risque, sont particulièrement adaptées aux entreprises qui en sont à un stade précoce ou qui souhaitent lancer un nouveau produit ou une idée innovante. Dans le cas des entreprises non cotées en bourse, ce type de financement alternatif peut donc les aider à se développer en adoptant des stratégies certainement peu orthodoxes, ou en tout cas très éloignées de l’attention habituelle des marchés publics.